BRGM

Le BRGM conduit depuis près de 30 ans des activités de services, d’expertise et de conseil dans le domaine de la gestion, du traitement et de la valorisation des déchets urbains et assimilés. Il réalise des prestations qui couvrent une large variété d’interventions :

  • projets de recherche scientifiques,
  • études méthodologiques et technico-économiques,
  • accompagnement des approches réglementaires et normatives,
  • expertise scientifiques et techniques (en particulier dans le domaine du traitement et du stockage des déchets),
  • conception, développement, mise en œuvre et suivi de procédés et de filières de gestion de déchets.

Le savoir-faire du BRGM s’appuie sur une importante R&D menée avec des partenaires institutionnels (Commission Européenne, ADEME, établissements publics), des industriels et des utilisateurs finaux (collectivités territoriales). En particulier, le BRGM s’est spécialisé ces dernières années dans la production d’outils d’aide à la décision en matière de gestion des déchets comportant une forte composante environnementale (projets européens AWAST, Holiwast et Forwast).

LGC UMR CNRS 5503 ENSIACET/INPT/UPS

Le Laboratoire de Génie Chimique a été créé en 1965 et associé au CNRS en 1973. Il constitue une unité mixte de recherche (UMR) entre l’Institut National Polytechnique (INP) de Toulouse, l’Université Paul Sabatier (UPS) et le CNRS. Il est localisé sur deux sites à Toulouse, l’un à Toulouse Labège, et l’autre au sein du Complexe Scientifique de Rangueil.

Ses thèmes de recherche sont les réactions chimiques, les mélanges, les séparations, les interfaces et les systèmes dispersés, les procédés électrochimiques et l’élaboration de matériaux, la modélisation et la simulation de procédés, le génie industriel.

Potentiel humain :
103 chercheurs et enseignants-chercheurs et ingénieurs
56 techniciens et administratifs
114 doctorants et post-doctorants

Budget (2008)
Budget opérationnel (non consolidé) : 5,5M€ (85% de ressources propres, 15% des ressources issues des Etablissements de tutelle)

Le Laboratoire est organisé en 5 départements :

  • Département Génie des Interfaces et Milieux divisés,
  • Département Procédés Electrochimiques et Matériaux,
  • Département Réaction, Mélange et Séparation,
  • Département Bioprocédés et Systèmes Microbiens,
  • Département Procédés et Systèmes Industriels (PSI).

Le projet sera mené plus spécifiquement en partenariat avec le département PSI qui regroupe les activités autour de la maîtrise de « chaînes logistiques de transformation de la matière et de l’énergie » : l’activité PSI concerne ainsi l’amélioration du processus de prise de décision pour la conception et l’exploitation de procédés, en vue de l’élaboration et la distribution de produits et s’inscrit, de fait, dans une démarche de développement durable et d’innovation technologique.

Les travaux développés depuis quelques années s’inscrivent dans une démarche d’éco-conception de procédés et de systèmes, impliquant des approches de type ACV, ce qui nous amène à « revisiter » les stratégies d’optimisation, en prenant en compte l’aspect multicritère (économique et environnemental) et en proposant des techniques d’aide à la décision dès que plus de deux critères sont impliqués, pour faciliter l’interprétation et la comparaison des meilleures solutions de compromis (collaborations avec le CEA, GdF Suez, Université Orizaba (Mexique), Université Polytechnique de Catalogne…).

CYCLECO

Cycleco est un bureau d’études créé en 2005, spécialisé en Analyse du Cycle de Vie et en Eco-Conception. L’activité de Cycleco se structure autour de trois pôles d’activités :

  • La réalisation d’études et outils ACV _Cycleco réalise chaque année une vingtaine d’études d’Analyse du Cycle de Vie de produits ou systèmes. Le savoir-faire de Cycleco s’est construit au travers d’études menées auprès de nombreux acteurs, dans des secteurs d’activités variés : Rhodia, Eiffage, Alstom, Transénergie, etc. Par ailleurs, Cycleco réalise des outils ACV sectoriels gérés en interne par l’organisation mandataire (entreprises ou collectivités locales - Petzl, TP Brunet, Région Bourgogne, etc.). Les outils ACV réalisés par Cycleco prennent la forme d’applications web ou logicielles à interface graphique.
  • La formation en ACV
    A l’instar des outils ACV sectoriels, la formation s’inscrit dans la démarche de diffusion des connaissances et de transfert de compétences voulue par Cycleco. Jérôme Payet (Directeur Général) est enseignant chercheur en charge du cours d’Analyse du Cycle de Vie à l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne). Par ailleurs, Cycleco est organisme de formation déclaré auprès de la préfecture du Rhône. Chaque année, 200 personnes et 60 entreprises participent aux modules de formation délivrés par Cycleco.
  • La Recherche Développement en ACV
    Cycleco contribue à l’effort de recherche dans le domaine des indicateurs d’impacts environnementaux. Par ses projets de Recherche et Développement (R&D) au sein de consortiums impliquant entreprises et universités, Cycleco construit des méthodologies innovantes et constructives couvrant les impacts sur la santé humaine ou les écosystèmes en ACV. Cycleco participe ainsi au développement de modèles d’évaluation des impacts en ACV, en particulier le modèle IMPACT 2002+ et le modèle USEtox (UNEP-SETAC Toxicity model).